L'Hôtel

Le luxe c’est de se sentir hors des accélérations d’une époque trop stressée - au Bourg Tibourg, c’est chose faite. Le temps est suspendu, mission accomplie. Grâce d’ailleurs, en grande partie, au remarquable travail de Jacques Garcia qui avait investi les lieux au début des années 2000 pour y mettre son talent, son regard.

Et y poser des indices du chic : ici, une lampe mordorée, là une tapisserie d’une douceur infinie, plus loin un renfoncement métamorphosé en fauteuil. Partout, surtout, une douce sensation de chaleur, d’être comme chez soi, c’est à dire dans un lieu où l’on accumulé avec soin les objets d’une vie en train de se dérouler de la façon la plus agréable qui soit.

Ici, tout à coup, surgit l’envie de prendre son temps et surtout de le consacrer à des choses qui ne s’évaporent pas instantanément, qui ne sont ni trop éphémères ni trop futiles. Un lieu où l’on peut s’imaginer autre, et le devenir. Un lieu qui défie le temps, arrête les pendules trop rapides.